Mission et vision

Le Centre d’expertise ZORROLA du genre et de la dignité humaine dans la publicité et la communication est un projet en collaboration avec Amazone asbl, Carrefour pour l’égalité de genre, et le groupe de recherche Media, Politique et Culture de l’Universiteit Antwerpen. Le projet fournit des informations, facilite l’action et apporte des changements au profit de tou·te·s.


Informer

ZORROLA informe d’une part, sur les effets néfastes des représentations sexistes et dégradantes.

D’autre part, ZORROLA informe sur les effets bénéfiques des représentations sensibles au genre et inclusives dans la publicité et la communication.

ZORROLA se base sur les résultats de la recherche scientifique en tenant compte des différents intersections/axes d’identité : identité de genre, expression de genre, orientation sexuelle, âge, handicap, couleur de peau, appartenance ethnique…


Action

ZORROLA pousse le plus grand nombre de citoyens (f/h/x) :
– les destinataires des communications et publicité (public),
– les professionnels de la communication et de la publicité (f/h/x),
– les acteurs éducatifs (f/h/x),
à apporter des changements positifs individuellement et socialement.

AGIR ET CHANGER
sur le plan individuel

AGIR ET CHANGER
sur le plan social

ZORROLA outille par la connaissance les individus contre les effets néfastes de la communication et publicité dégradantes sous toutes leurs formes.

Objectif : Créer l’autonomie et
l’indépendance pour soi-même.

"Ce que vous ne pouvez pas voir, vous ne pouvez pas le devenir"

ZORROLA encourage les citoyens (public ou professionnel·le·s) à agir pour promouvoir une communication publicitaire respectueuse de la dignité humaine de tou·te·s.

Objectif : Créer l’autonomie et
l’indépendance de tou·te·s.

Point Alerte

Agir pour la communication et la publicité non sexiste et inclusive, c’est facile ! Grâce au Point Alerte, les personnes indiquent aux annonceurs, aux entreprises et aux organisations quelles sont les publicités qu’elles considèrent comme positives (feu vert), négatives (feu rouge) ou à améliorer (feu orange).

ZORROLA recueille ces bonnes et mauvaises pratiques. Puis, dans un but de sensibilisation et de changement, ZORROLA les diffuse sur son blog à destination du public et des diffuseurs. Les cas échéants, les exemples peuvent être transmis aux annonceurs, agences de publicité et de marketing, sociétés d’affichage et plateformes de communication.

En bref

ZORROLA.be promeut l’éducation aux médias, à la communication
et à la publicité auprès

o du grand public, de la société civile et du monde de l’éducation ;
o des entreprises et de leurs professionnel·le·s du marketing et de la publicité.

Avec comme objectif :
Des publicités libérées des modèles de rôle, stéréotypes de genre et représentations dégradantes des individus.


ZORROLA, qu’est-ce que ça veut dire ?

En néerlandais, ZORROLA est l’acronyme de : Zien, Onderzoeken, Reageren op ROLpatronen en -doorkruisingen in Advertenties (c’est-à-dire : voir, étudier, réagir en matière de modèles de rôle et intersections dans la publicité), avec un clin d’œil au personnage de ZORRO (f/h/x) qui combat l’injustice.

dessin d'un visage masqué avec un chapeau zorro et des cheveux volants

Le nom ZORROLA s’inspire également de ZORRA, un précédent projet flamand en égalité des chances (1995-2006) sur les représentations du féminin et du masculin dans la publicité.

ZORRA décernait notamment un prix annuel du public pour la publicité la plus « women-friendly » et/ou la publicité la plus innovante en matière de modèle de rôle.

Enquête

ZORROLA prend en compte les résultats d’une enquête représentative (n = 145) réalisée lors de la journée de la femme du 11 novembre 2017.

Une enquête menée lors de la 46e Journée nationale des Femmes a montré que la grande majorité des visiteuses et visiteurs sont confronté·e·s à des publicités sexistes sur une base quotidienne à hebdomadaire, mais n’introduisent pas de plainte pour autant.

Certaines femmes et certains hommes veulent introduire une plainte mais ne savent pas vers qui se tourner. Le JEP, l’organe d’autorégulation du secteur de la publicité demeure peu connu.

Coupure de presse: "Les femmes ne savent pas où porter plainte"
Het Nieuwsblad, 2017

D’autres limites ont été mentionnées. Plusieurs personnes interrogées estiment que certaines publicités sont dérangeantes, mais elles n’arrivent pas toujours à exprimer ce qui ne va pas. C’est pourquoi elles souhaitent obtenir plus d’informations sur la publicité sexiste et la publicité dégradante, ainsi que sur leurs conséquences néfastes.

Naissance de ZORROLA

La grande majorité des répondant·e·s lors de la Journée des Femmes ont indiqué être favorables à la mise en place d’un point d’information sur la publicité et la communication non sexiste et inclusive. Et ce, en mettant l’accent sur son caractère intersectionnel et solidaire avec d’autres groupes de population, tels que les personnes handicapées, issues de l’immigration, LGBTIQ+, seniors.

Avec ce site web, nous espérons faire un premier pas vers la réalisation de tous ces souhaits.

Het ZORROLA team
2019-2020